BerthetOne



« C’est dans
mon enfance que, fidèle du Club Dorothée, comme des millions d’enfants, jai développé une passion pour le dessin au fil des coups de crayon de Cabu.


Plus tard, les murs et façades parisiennes deviendront le support de mon expression artistique. Accompagnant de l
intérieur l’explosion du mouvement Hip-Hop en France, je messaie au graff, entre Paris et la Courneuve Seine-Saint-Denis où jai grandi.

A l’adolescence, préférant le luxe des grandes marques à la simplicité des bombes de peinture, je me risque à la vie de hors-la-loi et termine mon épopée à l’ombre. Pourtant, cette longue pause sera ma planche de salut. En prison, je me retrouve et renoue avec mon premier amour, le dessin.

En un mot comme en cent, lArt ma sauvé.

L’Evasion, une bande-dessinée en 2 tomes qui relate avec humour mon séjour carcéral, me permet de maccomplir et je trouve alors le soutien de libraires et galeristes parisiens.


Depuis lors, je n
ai quun seul crédo, diffuser mon message.

Jai créé une association, Makadam, avec laquelle je sillonne la France dans le but de partager mon parcours avec les jeunes – et moins jeunes – en quête didentité, de rêves et dambition mais surtout en mal de moyens dexpression.

Des projets d’écriture en collaborations cinématographiques sans jamais délaisser le graff et la peinture, jai des idées plein la tête.


Je dépeins la société avec humour et dérision. J
essaie de grossir les traits, dappuyer la ou ça fait mal.A limage dun caricaturiste de notre société, cest sur le dos des idées reçues, des causes perdues ou des combats à mener que je me jette.


Parfois sur les murs, parfois sur les tableaux, je cherche à pousser à la réflexion, à bousculer les codes par l
art et par le dessin.

Faire de la rue une œuvre dart pour quelle livre à tous un message porteur de sens. »


Crédits photos : BerthetOne et Bsmk photos